Suivez-nous sur

Les 49 communes

logo unesco
L'Agglomération Saumur Val de Loire a fait l'objet d'une cyber-attaque le 23 mars dernier. Depuis, la totalité des adresses mails...
 
L'Agglomération Saumur Val de Loire a fait l'objet d'une cyber-attaque le 23 mars dernier. Depuis, la totalité des adresses mails...

Varennes-sur-Loire : le Marais de Mira un projet de ferme pédagogique original

Marion et Rached Couapel ont un projet bien ancré dans la tête depuis longtemps  : créer une ferme permatonome pédagogique sur sept hectares qu’ils ont loués rue du Marais à Varennes-sur-Loire. Pédagogie, environnement, tourisme, agriculture… Le Marais de Mira coche toutes ces cases et plus encore.

 

 

Il faut une imagination débordante pour voir les contours de ce projet de ferme pédagogique et autonome. Marion Couapel, des lumières plein les yeux, guide le visiteur et l’emmène dans son monde. « Ici, ce sera une serre pour les semis, là un enclos pour les chevaux et ici une mare afin de recréer un écosystème. » Elle a été monitrice d’équitation et a passé une licence de biologie végétale, un cheminement en parfaite adéquation avec le futur projet du couple. Pour Rached, c’est une dizaine d’années dans la grande distribution, avant le passage d’un équivalent master consultant en organisation d’entreprise puis le travail huit années dans des vignes de l’appellation jasnières.

 

Tâche pharaonique

Depuis juin 2018, le rêve longtemps mûri commence à devenir réalité. Sept hectares sont loués à un ancien arboriculteur. Ils font pousser des légumes et exploitent les vergers et surtout nettoient. Sur ces terres, des serres étaient installées. Il faut donc les retirer et aussi débroussailler le terrain. Une tâche pharaonique à y regarder de près. Pas de quoi inquiéter le couple  : « Nous y allons petit à petit » et fidèles à leur philosophie  : « Nous arrachons les ronces à la pioche ».

 

Le Marais de Mira 13Transmettre nos connaissances

La ferme qui doit ouvrir au printemps 2021, présentera une autre vue de l’agriculture  : « Nous utilisons les principes de la permaculture, respectueuse de l’environnement et tenant compte de nos observations sur ces terres qui sont préservées du fait que l’exploitation était en bio et que rien n’a été fait ici depuis quinze ans. Nous voulons transmettre nos connaissances dans ce domaine », confie Marion Couapel en montrant le futur parcours libre pour la cueillette et plus loin la carrière pour les chevaux qui sont utilisés sur la ferme  : « Je souhaite montrer aux visiteurs le travail à pied et à l’attelage. »

 


Un financement participatif

Le Marais de Mira 8« Nous avons prévu l’ouverture de cette ferme pédagogique sur sept hectares de terre préservée pour le printemps 2021. Il nous reste donc un an et beaucoup de travaux à réaliser, ainsi que quelques investissements nécessaires. C’est pourquoi nous avons lancé une campagne de financement participatif. Nous avons besoin de cette participation pour préserver un site en danger, pour faire valoir l’autonomie et pour donner vie à un lieu de partage, d’échanges et de savoir-faire local », indique la page Facebook du Marais de Mira.

Le temps ici semble avoir été ralenti. Les enfants gambadent entre les porcs, les chiens et jouent avec le chevreau tout juste né sous les yeux de Marion et Rached  : « Nous ne sommes pas militants, mais ce projet sera notre part pour la planète », concluent-ils.

Page Facebook

Lien financement participatif

20200306 ferme peda70X22