Suivez-nous sur

Les 49 communes

logo unesco
Les mesures pour soutenir l'économie
 
Les mesures pour soutenir l'économie

Spiral des Sables à Varennes-sur-Loire : une 1ère ferme de spiruline en Saumurois

La spiruline : microalgue marine pour les uns, cyanobactérie pour les autres ; complément alimentaire ou aliment ? Les questions sont nombreuses autour de cet organisme microscopique qui n’aura bientôt plus de secret pour les Saumurois : Amandine Lecrenais ouvrira dans le courant de l’été Spiral des Sables, une ferme de spiruline. Rencontre.

 

Spirale des sables 2Une chose est sûre le 6 de la rue des Sables à Varennes-sur-Loire est au milieu de nulle part. Un choix pensé et revendiqué par Amandine Lecrenais pour installer sa ferme de spiruline : « Les conditions environnementales sont importantes. La spiruline fixe tous les polluants, les métaux lourds et les HAP*. J’ai donc fui les grands axes routiers, les zones d’activités et de grandes cultures etc. » L’ingénieur agronome, spécialisée en aquaculture, est passionnée : « On n’arrive pas là-dedans par hasard. » Du hasard ? Il n’y en a pas eu. Arrivée en 2016 à Saumur pour accompagner son compagnon militaire, elle a mûri son projet puis, toute la famille s’est mise en quête du lieu idéal qui, outre les contraintes environnementales, devait intégrer une maison avec suffisamment d’espace « pour que notre fille soit bien. » Noël 2018 le couple et leur fille s’installent à Varennes-sur-Loire. Pour l’heure, pas l’ombre de spiruline sur le site mais une immense serre et quelques tonnes de… parpaings. « Ils vont servir à faire les deux bassins de 6 m X 22 m qui permettront 300 m² de culture. Je suis preneuse de coups de main », sourit la spirulinière.

 

La spiruline c’est quoi ?
La spiruline ne peut qu’inspirer le respect tout d’abord eu égard à son grand âge : 3,5  milliards d’années. Le plus magique dans cette cyanobactérie, c’est qu’elle est, avec ses « copines », à l’origine de l’oxygène et donc de la Vie. Une cyanobactérie est le nom le plus logique pour Amandine Lecrenais : « On parle d’algue, mais c’est plus précisément une cyanobactérie, c’est-à-dire une bactérie réalisant la photosynthèse. » Les Aztèques en consommaient ainsi que les femmes Kamenbous au nord-est du Tchad, puis c’est l’oubli jusqu’en 1960 quand l’Occident découvre ce trésor.

 

spirulineDes galettes vert bleuâtre à l’or vert
« Au milieu des années 1960, une expédition belge mit le feu aux poudres. Le botaniste en mission, Jean Léonard, parcourait les marchés indigènes à la recherche des produits végétaux. Sa curiosité fut frappée par les galettes vert bleuâtre. Après identification, étant donné la richesse inégalée de la spiruline, la société Sosa Texcoco se mit à récolter l’or vert. C’est la première culture commerciale. Et l’aventure continua par l’implantation de fermes géantes pour une production mondiale et l’installation de fermes paysannes dans le tiers-monde pour lutter contre la malnutrition. Aujourd’hui, la diffusion d’un savoir-faire permet l’installation des fermes de spiruline à travers le monde pour cet aliment trop peu connu, qui est une réponse pourtant si évidente aux problèmes actuels mondiaux de santé publique », indique le site très bien documenté des spiruliniers de France.

 

Bonne pour le corps
« La spiruline renferme tout ce dont le corps humain a besoin : protéines, vitamines, minéraux, enzymes, pigments… exception faite de la vitamine C et des oméga 3 », précise la jeune entrepreneuse qui confie en consommer une cuillère à café chaque matin : « Un vrai booster. »
En août les micro-organismes en forme de… spirale d’un demi-millimètre de long au maximum arriveront à la ferme et seront mis dans les bassins. « La production se fera jusqu’en automne pour une commercialisation début novembre. » Après un processus qu’expliquera Amandine à ses visiteurs, les paillettes seront ensachées et mise en vente pour 20 % en boutique et 80 % en direct à la ferme ou sur les marchés. « Vendre à la ferme permettra d’être transparente avec mes clients. Ils pourront visiter la ferme et poser toutes les questions qu’ils souhaitent. »
La belle aventure d’Amandine Lecrenais et de la spiruline va se poursuivre dans ce petit coin calme de Varennes-sur-Loire, certainement avec succès !

 

Spiral des Sables reçoit le soutien de la Communauté d'Agglomération Saumur Val de Loire
10 000 € au titre de l'aide au star-up et aux projets innovants
7 000 € sous forme d'un prêt à taux zéro d'Initiative Anjou

Site internet

Facebook

*Les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) sont des constituants naturels du charbon et du pétrole, ou qui proviennent de la combustion incomplète de matières organiques telles que les carburants, le bois, le tabac.

20190621 spirale sables70x22