Suivez-nous sur

Les 49 communes

logo unesco
Les mesures pour soutenir l'économie
SaumurEnAction.fr s'ouvre à l'Agglomération Saumur Val de Loire
 
Les mesures pour soutenir l'économie
SaumurEnAction.fr s'ouvre à l'Agglomération Saumur Val de Loire

Neuillé : l’ISTA sans cesse évolue

L’association ISTA, pour Insertion Sociale par le Travail Adapté a fêté l’an dernier ses trente ans. Elle gère deux établissements adaptés (EA), celui des Banchais à Saint-Barthélemy-d’Anjou et celui des Guèderies sur la zone d’activités de la Ronde à Neuillé. À la tête des deux structures : Catherine Robineau, une directrice pas comme les autres.

 

imagesLes trois ateliers de l’Entreprise Adaptée des Guèderies à la Ronde ont des atmosphères contrastées. Dans le premier, le casque anti bruit est nécessaire afin d’atténuer le son des tourets à émeriser des compas de fenêtres oscillo-battantes. Dans l'autre on découpe, on coud et on assemble différentes pièces de tissu. Plus loin, c’est la préparation filerie, l’assemblage et le câblage de coffrets électriques. Un troisième atelier est, quant à lui, quasi silencieux, les opérateurs espaces verts sont sur le terrain. Ce rapide tour d’horizon permet de noter le nombre de métiers pratiqués. « Pour les deux sites de l’ISTA, nous avons une dizaine de métiers », précise la directrice, Catherine Robineau et d’expliquer  : « La mission de l’entreprise adaptée, outre de proposer un travail, doit aussi assurer la formation, la polyvalence et l’insertion vers le milieu ordinaire après une expérience plus ou moins longue de travail chez nous. »

 

Crise et évolutions
L’ISTA a pu évoluer grâce à la sous-traitance industrielle et aux prestations de service comme les espaces verts, les prestations in situ et aussi les prestations tertiaires. « L’ISTA a su traverser des années plus ou moins facilement, a su rebondir face à la dernière crise financière pour se projeter vers l’avenir. » Pour passer ce cap, l’association a dû rationaliser son organisation avec seulement deux entreprises adaptées, l’une sur le territoire angevin, l’EA des Banchais et l’autre sur le territoire du Saumurois, l’EA des Guèderies. Aujourd’hui à l’ISTA, ce sont 230 employés présents sur les deux structures dont 127 salariés à Neuillé : 110 en situation de handicap accompagnés par 17 encadrants et administratifs.

 

ISTA 9Des hommes et des femmes
« L’ISTA , c’est un groupe d’hommes et de femmes qui attendent l’ouverture du portail au moins une heure voir plus avant l’embauche, aime à expliquer Catherine Robineau. Tous les moyens de transport sont utilisés pour venir au travail, l’autonomie de transport évolue et remplie le parking. Ces opérateurs viennent chercher aussi dans l’entreprise un lien social, c’est le café du matin pour certains, pour d’autres la pause cigarette malheureusement, le journal à la recherche d’une photo ou bien d’un article local, un brin de discussion avec des collègues ou pas. Le passage aux vestiaires pour prendre sa tenue de travail. Des rituels importants pour bien démarrer la journée. » Les encadrants ont aussi une grande importance, ils forment et partagent leurs savoir-faire et leurs expériences avec les opérateurs. Ils doivent constamment adapter l’organisation du travail afin de faire face aux exigences de qualité et de délais des clients, tout en étant à l’écoute de l’opérateur.

 

« Voir l’évolution de chacun »
« Notre satisfaction au quotidien est de voir évoluer le personnel de l’entreprise adaptée tant au niveau professionnel que personnel. C’est savoir laisser les opérateurs partir, lorsqu’ils sont bien formés, vers une entreprise classique et recommencer à former à nouveau. C’est parfois aussi faire le constat de la dégradation de la santé ou de l’évolution du handicap des uns et des autres », conclut la dynamique directrice avant de quitter le site de la Ronde à Neuillé pour celui de Saint-Barthélemy-d’Anjou.

 

MiPDq8UcvIDates clés
1988  : création de l’ISTA
1990  : arrivée en Saumurois à Saint-Hilaire-Saint-Florent sur le site de Chantepie
1992  : construction de l’atelier protégé de 1  000 m² à Bagneux, boulevard des Guèderies avec trente salariés et les premiers clients : Merlin-Gérin, César, Cebal, France-Champignons…
2007  : afin de lancer une nouvelle activité, l’ISTA sollicite l’Agglomération. Un atelier est trouvé à Chacé.
2009  : reprise de l’activité espaces verts de la Croix rouge à Doué-la-Fontaine et départ de l’atelier de Chacé pour un atelier-relais neuf à la Ronde.
2015  : acquisition de l’atelier-relais et de 1  000 m² de terrain afin de bâtir deux autres cellules
2016  : toutes les activités sont regroupées à la Ronde : 30 ans de l’ISTA

 

Site internet

20191004 ISTA 70x22