Suivez-nous sur

Les 49 communes

logo unesco
Nettoyons le Thouet - Samedi 28 septembre 2019 - inscriptions en ligne avant le 16 septembre
 
Nettoyons le Thouet - Samedi 28 septembre 2019 - inscriptions en ligne avant le 16 septembre

Montreuil-Bellay : la ministre du Travail à la rencontre de l’apprentissage à la MFR de La Roussellière

Le jeudi 5 septembre, jour de rentrée des apprentis et premier anniversaire de la loi pour la liberté de choisir son métier, Muriel Péricaud, la ministre du Travail, était en déplacement en Anjou et plus particulièrement à la Maison Familiale Rurale (MFR) de La Rousellière de Montreuil-Bellay. Elle est allée à la rencontre des apprentis, des enseignants et des représentants nationaux et régionaux des MFR et d’élus.

 

Un peu plus d’une heure chrono pour que Muriel Péricaud visite La Roussellière, rencontre les apprentis et participe à une table ronde sur l’apprentissage et plus particulièrement dans les MFR. Escale certes courte, mais fructueuse au niveau des échanges. Elle était accompagnée de trois lauréats des dernières Olympiades des métiers qui se sont déroulées à Kazan (Russie) en août dernier.

 

20190905 visite ministre travail 24Vivre sa formation
Ce ne sont pas moins de 280 élèves qui ont franchi les grilles de La Roussellière cette année. 95 % sont en internat. Ils sont formés aux métiers de la mécanique automobile, de la réparation et conduite d’engins agricoles et à la conduite et mécanique poids lourds, cette dernière étant ouverte cette année. « Beaucoup d’élèves viennent de loin pour intégrer cet établissement, ils cherchent à y apprendre un métier, à acquérir des compétences, mais également un cadre qu’il ne trouverait pas dans des centres d’apprentissage plus grands. Ici on ne consomme pas une formation, on la vit », a expliqué Anatole Micheaud, le directeur du lieu. Et d’interpeller plus tard la ministre lors de la table ronde : « Nous venons d’ouvrir la filière poids lourds et nous nous posons la question du financement de ces infrastructures. Cela se posera ailleurs. Le ministère du Travail renvoie vers la Région et la Région nous renvoie vers le ministère et beaucoup de nombreuses questions restent en suspens. »

 

 

20190905 visite ministre travail 48Important pour l’économie
« L’apprentissage est pour moi une opportunité. On pratique notre métier, c’est important. On prend plus de maturité et on n’est pas en cours tout le temps », répondait ce futur mécanicien automobile à la ministre. « Une chose est sûre, le regard sur l’apprentissage change, indique Muriel Péricaud. Sur ces deux dernières rentrées, nous avons eu plus de 45 % de demandes en apprentissage. Il faut aussi savoir qu’un jeune sur trois veut reprendre une entreprise ou bien la créer. C’est important pour notre économie !  »

 

 

20190905 visite ministre travail 70Investir dans les compétences
Économie ! Il en a aussi été question dans le bilan économique que Jean-Michel Marchand, président de la Communauté d’Agglomération Saumur Val de Loire, a dressé au moment des échanges. Bons chiffres du chômage, adhésion à Territoire d’Industrie, au Territoire Zéro Chômeur de Longue Durée, formations en adéquation avec le Saumurois dont celles en équitation, dynamisme de l’Agglomération ont pu être rapidement évoqués, sans omettre la construction du futur Pôle de formation du Saumurois. « Je vous rejoins. Investir dans les compétences, c’est l’avenir des régions urbaines ou rurales », a conclu la ministre avant de prendre congé et d’aller inaugurer l’atelier de maroquinerie Vuitton à Beaulieu-sur-Layon puis de terminer sa visite en Anjou par le centre de formation de la Chambre des métiers et de l’artisanat à Angers.