Suivez-nous sur

Les 49 communes

logo unesco
L'Agglomération Saumur Val de Loire a fait l'objet d'une cyber-attaque le 23 mars dernier. Depuis, la totalité des adresses mails...
 
L'Agglomération Saumur Val de Loire a fait l'objet d'une cyber-attaque le 23 mars dernier. Depuis, la totalité des adresses mails...

Les travaux du barrage de Rimodan en cours d’achèvement

Il y a tout juste deux ans, un imposant cube de béton de plusieurs tonnes basculait dans le Thouet au barrage de Rimodan, alors que les ouvriers de l’entreprise Vinci avaient terminé de dégager le seuil en béton d’u  clapet. Les travaux, initiés par l’Agglomération dans le cadre du CTMA Thouet (Contrat territorial des milieux aquatiques), avaient dû être stoppés. Ils ont repris en septembre et seront achevés à la fin du mois.

Le chantier du barrage de Rimodan, en amont de Saint-Just-sur-Dive a pour but de rétablir la continuité écologique du Thouet. « Nous avons pris deux ans de retard dans les travaux, indiquait hier Sophie Tubiana, vice-présidente en charge de la gestion des milieux aquatiques et de la biodiversité au sein de l’Agglomération, lors d’une conférence de presse (voir la vidéo). Rapidement l’Agglo a été mise hors de cause… Un protocole transactionnel a été signé et les coûts partagés entre les trois entreprises intervenant sur le site*. » Le dommage total est de 175 000 € auxquels s’ajoutent les frais d’expertise et de justice. « Contrairement à ce qui a pu se dire, cela n’a rien coûté à la collectivité. »

Rimodan travaux « Il faut être patient »
« L’empierrement de l’échancrure au niveau du barrage va permettre de créer un radier et de faciliter entre autres le déplacement des poissons », poursuit l’élue. « Le Thouet va progressivement reprendre ses droits. » Et de poursuivre : « On note déjà, deux ans après les travaux au Vieux-Moulin sur la commune de Vaudelnay, la formation de banquettes ( des bancs de sédiments situés sur le bord ou/et dans le lit) qui apparaissent naturellement et que l’on souhaite favoriser afin que la rivière redevienne sinueuse avec une alternance de zones plus rapides et des secteurs plus lents. »

Le retour à une situation saine du Thouet ne sera pas immédiat : « Il faut être patient, c’est un milieu naturel. Dans trois ans on commencera à sentir les effets sur le début de la chaîne alimentaire à savoir la majorité des invertébrés et dans cinq à dix ans les effets sur les espèces piscicoles », conclut Sophie Tubiana.

Il est à noter que les travaux sur le barrage de la Salle à Montreuil-Bellay viennent de s’achever. La prochaine étape du CTMA2 portera sur les barrages de Saint-Hilaire-Saint-Florent et Saumoussay sur la commune d’Artannes-sur-Thouet, en septembre – octobre 2019.

* 80 % Vinci, 13 % Burgeap et 7 % Veritas