Suivez-nous sur

Les 49 communes

logo unesco
 

L'Agglo lauréate de l'appel à projet régional du PAT

Lors du Comité régional de l’alimentation qui se déroulait hier après-midi à Faye-d’Anjou, la Communauté d’Agglomération Saumur Val de Loire, représentée par Jérôme Harrault, son vice-président délégué à l’agriculture, s’est vue retenue pour l’appel à projet régional du Projet alimentaire territorial (PAT).

 « On dit souvent que le Saumurois n’est jamais en avance, là, nous sommes un des premiers sur ce projet d’envergure », c’est par ces mots que Jean-Michel Marchand, président de la Communauté d’Agglomération Saumur Val de Loire, a annoncé que : « Depuis hier (10 octobre) la collectivité était une des quatre lauréates (1) de l’appel à projet régional du Projet alimentaire territorial. » Cette reconnaissance se concrétise par un soutien financier d’une durée de deux ans.

 20181010 remise PAT 2Une enveloppe de 20 000 €
L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), la Région des Pays de la Loire et la Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DRAAF) se sont associées pour proposer cet appel à projets, afin de renforcer la dynamique d’engagement des acteurs régionaux dans des démarches de projets alimentaires territoriaux.
L’enveloppe de 20 000 €(2), répartie sur deux ans, va permettre de mettre l’accent sur des initiatives s’intégrant dans les domaines environnementaux et sociaux du PAT. Elle pourrait être aussi utilisée pour l’animation du Projet, sa communication et sur d’éventuelles dépenses liées aux études à mener.

PatRelocaliser l’agriculture et l’alimentation
Le PAT a pour objectif de relocaliser l’agriculture et l’alimentation dans les territoires en soutenant l’installation d’agriculteurs, les circuits courts ou les produits locaux dans les restaurants scolaires et d’entreprises. Issu de la loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt qui encourage leurs développements depuis 2014, il est élaboré de manière collective à l’initiative des acteurs du territoire : collectivités, entreprises agricoles et agroalimentaires, artisans, citoyens… Il répond aux objectifs du Programme national pour l’alimentation et du Plan régional d’agriculture durable (PRAD). Le projet va ainsi permettre d’établir un diagnostic du territoire afin de chercher puis de mettre en œuvre des solutions afin de répondre à des problématiques locales en matière d’alimentation : qualité de l’eau, produits bio et locaux, circuits courts…

 Des partenaires déjà engagés
« Nous allons débuter la phase de diagnostic, a souligné Jérôme Harrault, vice-président délégué à l’agriculture. Le PAT nous engage à avoir un partenariat important avec le monde agricole, les citoyens, les entreprises agroalimentaires… Nous allons aller à leur rencontre. » Il est à noter que des partenaires sont, d’ores et déjà, fortement mobilisés sur ce sujet : le Parc naturel régional Loire Anjou Touraine (PNR), la Chambre d’Agriculture de Maine-et-Loire et le Groupement des agriculteurs biologistes et bio dynamistes d’Anjou (GABB).

 

 (1) Sept collectivités participaient à cet appel à projet, quatre ont été retenues : le Pôle d’équilibre territorial et rural (PETR) du Pays de Retz (Loire-Atlantique) ; Angers Loire Métropole ; la Communauté de communes du Pays de Mortagne-sur-Sèvre (Vendée).

(2) 7 000 € de la DRAAF, 7 000 € de l’ADEME et 6 000 € de la Région.