Suivez-nous sur

Les 49 communes

logo unesco
Les mesures pour soutenir l'économie
 
Les mesures pour soutenir l'économie

Doué-en-Anjou : l’incontournable Quincaillerie douessine

 L’imposant bâtiment Quincaillerie douessine a pignon sur la rocade, celle qui contourne Doué-la-Fontaine. Depuis 1986, Thierry Drapeau, son directeur et fondateur, n’en finit pas d’agrandir son magasin qui affiche 9,7 M d'€ de chiffre d'affaires.

Temple des bricoleurs, des artisans, des agriculteurs, des viticulteurs, des jardiniers… Qui en Douessin et au-delà n’a pas mis les pieds dans la Quincaillerie douessine ? De la rondelle de 6 au puissant motoculteur, en passant par les arbres fruitiers, les vêtements de travail et autres, on trouve tout à la Quincaillerie douessine, pour parodier le slogan des années soixante d’un célèbre grand magasin parisien. Derrière tout cela ? Un homme du cru, Thierry Drapeau. Rien ne le destinait à devenir chef d’entreprise, fils d’un marchand de fer, il souhaite devenir enseignant et effectue un DEUG de maths, sciences et chimie.

 

Quincaillerie douessine 15Calquer la grande distribution
La destinée des hommes n’est jamais véritablement tracée, il en est de même pour le jeune étudiant qui, un beau jour de 85, découvre avec son père les premières grandes surfaces de bricolage en périphérie d’Angers. « C’est l’étincelle pour moi. Dans chaque ville, il y avait une quincaillerie. On en comptait trois à Doué-la-Fontaine à cette époque. Avec l’engouement du bricolage, les grandes surfaces sont arrivées, calquant leur système de vente sur la grande distribution en alimentaire. Ce qui m’a plu, c’est le libre-service : le client achète ou n’achète pas. »

 

Ne pas faire les choses comme les autres
L’année suivante, à 25 ans, adieu les bancs de la fac et la Quincaillerie douessine sort de terre après toutes les difficultés vaincues dont les banques. Elle voit le jour sur la zone d’activité de la Saulaie, à quelques encablures de l’entreprise paternelle, sur l’actuel site de la Rosée des champs. Drôle de choix ! Il aurait été plus cohérent de bâtir le magasin dans une zone commerciale. « Je ne fais jamais les choses comme les autres », sourit Thierry Drapeau. Avril  1986, les 400 m² sont visités par les curieux et surtout par les clients, avec aux manettes, l’unique personnel : le dirigeant. Un apprenti arrivera un peu plus tard.

 

Quincaillerie douessine 1110  000 m² de réserves
Celui qui ne fait rien comme les autres persiste, dans le magasin, pas de ligne de caisse ni d’hôtesses pour encaisser. « Chacun d’entre nous servait et encaissait le client. Il était assisté de son entrée à sa sortie. » Le succès est rapidement au rendez-vous, chaque année il faut embaucher, aujourd’hui l’effectif est de 47 collaborateurs. Il faut aussi s’agrandir. La quincaillerie abandonne son site initial pour intégrer un bâtiment neuf de 3  000 m² à une centaine de mètres avec, cette fois, une ligne de caisses. Dix ans plus tard, l’établissement passe à 4  800 m² couvert et à 6  000 m² d'espace de vente extérieur sans oublier 10  000 m² pour les réserves.

 

Quincaillerie douessine 3La jeunesse fait du bien
C’est bien de progresser mais : « il faut savoir tout de même rester à taille humaine. Le client doit savoir se sentir bien chez nous, être accompagné et bien conseiller. Il faut être dans le prix du marché mais la priorité c’est de répondre à son besoin », explique-t-il en serrant la main d’un client. Une autre force du chef d’entreprise : « Je suis seul maître à bord. Je ne dépends pas d’un groupement d’achats. » Un sérieux atout dans ce monde où tout va de plus en plus vite et où il faut savoir se renouveler. Pour ce faire, Thierry Drapeau s’appuie aussi sur sa jeune équipe, « la moyenne d’âge est de trente ans. La jeunesse fait du bien dans une entreprise. »


Cette caverne d’Ali Baba, digne d’un inventaire à la Prévert, « un bazar organisé et revendiqué », ne va pas s’arrêter en si bon chemin, un projet d’agrandissement est en cours. « Il permettra de réorganiser l’ensemble du magasin, de développer la partie professionnelle et aussi d’embaucher une personne », conclut Thierry Drapeau.

 

Quincaillerie douessine
ZI de la Saulaie
58, rue du Chemin-d’Asnières
Doué-en-Anjou
02 41 59 26 00

20190913 quincaillerie 70x22